– C’est fermé ou quoi, Au Petit Commerce ?
– Non, non, j’ai entendu dire qu’ils sont en plein déménagement, ils disaient qu’ils s’embêtaient à Angoulême, qu’ils avaient fait le tour, que c’était pas bien grand, pas bien vivant non plus, et puis qu’ils voulaient se rapprocher de leur mère et de leur belle-mère, rapport à leur deux pères qui sont morts d’un cancer chacun, et puis elle, elle a pu avoir sa mutation pour son travail et comme lui, il travaille pas trop, rapport à leurs enfants qu’ils mettent pas à l’école, comme ça ils ont pu partir rapidement dès qu’ils ont su pour elle, ils ont mis en vente, il y a quelqu’un qui les loge où ils sont maintenant, ils ne font plus que des allers et retours pour ramener des cartons, de fait, il écrit pas beaucoup sur son blog lui, rapport qu’ils auraient pas encore internet, parce que là où ils sont, les amis qui les logent avaient pas résilié l’ancienne ligne, du coup, c’est tout un pataquès pour se connecter, et puis ils ont surtout cherché à trouver des vélos parce que parait-il que ça leur manquait et puis inscrire les enfants au sport et puis les faire travailler un peu quand même parce que quand même, les enfants ça pousse pas tout seul, c’est pas des tomates, rapport à leur potager qu’ils ont laissé en friche là-bas, que ça désole leur voisine, à qui on a trouvé une nouvelle tumeur, qu’ils savent pas encore si c’est cancéreux ou non.
– Ah bon, c’est pas fermé alors, vous me rassurez.

- PG -

Primeira lição - Na livraria (Première leçon - à la librairie)

– Bom dia ! Que deseja o senhor ? (Bonjour ! Monsieur désire ?)
– Bom dia ! Procuro dois livros. (Bonjour ! Je cherche deux livres)
– Que livros procura você ? (Quels livres cherchez-vous ?)
– “Ce que vos voisins pensent de vous" e "Quand j’ai commencé à marcher" de Philippe Guerry, publicados ao Philippe Dumez Book Club. ("Ce que vos voisins pensent de vous" et “Quand j’ai commencé à marcher” de Philippe Guerry, publiés au Philippe Dumez Book Club)
– Não temos estes livros. Só é para os assinantes. (Nous n’avons pas ces livres. C’est uniquement pour les abonnés.)
– Que pena ! Talvez diretamente com o autor ? (Quel dommage ! Peut-être directement auprès de l’auteur ?)
– Pode tentar mas parece melhor subscrever ao Philippe Dumez Book Club. (Vous pouvez essayer mais il semble préférable de s’abonner au Philippe Dumez Book Club)
– Muito obrigado para a sua ajuda, adeus ! (Merci beaucoup pour votre aide, au revoir !)
– Adeus! (C’est ça, c’est ça, au revoir, vous voyez pas que je suis fermé ?)

- PG -

Fermé de quatorze à seize.
 
- PG -

Tout est faux,
tout est inventé,
ce monde n’a aucune réalité,
nous ne sommes que des animaux déroutés
menacés par l’obésité.

- PG -

Nos peaux mortes,
nos eaux usées,
nos parfums,
tout s’échappe
par les tubes cachés
de nos salles de bain,
un gigantesque réseau souterrain
qui nous fait nous sentir propres
et cependant incertains.

- PG -

Pas besoin de gratter beaucoup pour que ça s’écaille :
leur âge d’or, c’est du placage sur de la ferraille.

- PG -

Les carreaux,
ça va un temps,
mais très clairement,
je ne ferai pas le printemps.
 
- PG -

Toi si fine pour toujours me dire qu’on ne dit pas frigo,
qu’on dit frigidaire,
essaie de te dire que notre couple ne prend pas l’eau,
qu’il prend l’air.

- PG -

Je croyais que les affaires marchaient bien,
je croyais que les gens m’aimaient bien,
mais ça ne suffit pas de voir le verre à moitié plein…
ce que voulaient les gens, c’etait le verre complètement plein.

- PG -
(merci à Françoise pour la photo)

On les arrose pourtant
d’eaux de vie et d’alcools forts
mais rien à faire
aucune pensée ne veut éclore.

- PG -

Il n’a jamais voulu qu’on lui redresse
ni les pieds, ni la langue, ni les fesses.
Il voulait que l’on voit ses pieds flapis,
il voulait que l’on entende sa dysphasie,
il voulait pouvoir hurler à pleine gorge :
GOUINES EN COMBINES
CON SEXE SUCRE D’ORGE !
 
- PG -

" Non maman, je n’ai pas dit que je voulais un pressing.
J’ai dit que je voulais un piercing.”

- PG -

Si le temps m’était laissé,
une fois dernière,
de faire,
ou de refaire…
alors sans hésiter :
mes lacets.
 
- PG -

Tous les jours c’est la même chose,
tous les jours la même :
je me plante devant une porte close
et je récite mon petit poème.

- PG -

… et la seule fois où j’ai vu un cadre dans l’atelier,
c’était pour nous annoncer que l’atelier allait fermer,
parce qu’il était mal encadré…
 
- PG -

Fixed. theme by Andrew McCarthy